Posté le 3 janvier 2022
Gigafactory des batteries, les travaux de l’usine ACC sont lancés !
Brèves Implantation

Après la remise à nu des terrains libérés par le compactage de Stellantis (ex PSA), le temps est maintenant venu de passer à la construction.  Dès le début du mois de décembre, les travaux liés aux futurs réseaux ont été menés en parallèle de la fin des démolitions, notamment celle, très symbolique, de l’ancienne tour administrative. Bientôt, ces sont les nouveaux bâtiments qui vont sortir de terre…

Depuis l’annonce de l’implantation d’ACC sur le Parc des industries Artois Flandres, la tenue des délais de construction du site fait partie des enjeux majeurs. Les toutes premières pièces doivent sortir d’usine avant la fin 2023. L’année 2022 sera donc celle d’un immense chantier à mener tambour battant. En perspective : 1 an de travaux et 500 millions d’euros d’investissements ! Suite à appel d’offres, le début du chantier a été confié à Eiffage.

Telle que prévue à ce jour, la gigafactory des batteries sera composée de 3 blocs pour une capacité totale d’au moins 24 GWH. Le premier bloc sera opérationnel au second semestre 2023 et atteindra sa pleine capacité au dernier trimestre 2024. Les 2 blocs suivants verront le jour en 2025 pour le premier et en 2028, pour le second (estimation).

Cependant, avec l’accueil de Mercedes-Benz, entré pour un tiers des parts au capital d’ACC en septembre dernier, il est probable que les capacités de l’usine de Billy-Berclau soient accrues par rapport au projet initial. Avec ce nouveau partenaire, ACC annonce en effet que la capacité industrielle sera portée à « au moins » 120 GWhs de production de cellules en 2030 alors même que la capacité initiale de l’usine de Billy-Berclau et de celle de Kaiserlautern, en Allemagne, ne représentent à elles deux que 48 GWh (production de batteries pour 1 million de voitures par an).

Bon point : le site industriel d’ACC sur le Parc des industries Artois Flandres s’étend sur 34 hectares et peut accueillir cette augmentation de puissance.

Suite à l’arrivée de Mercédès, le projet global d’ACC passe des 5 milliards d’euros initialement prévus à 7 milliards d’euros d’investissement. Il intègre un centre de recherche et développement à Bruges, près de Bordeaux, inauguré en septembre dernier, une usine pilote à Nersac, près d’Angoulême et les 2 Gigafactory de Billy-Berclau et de Kaiserlautern. Une troisième Gigafactory ACC est envisagée en Europe.

Dernières actualités
Posté le 5 juillet 2022
Bon à savoir ! Ouverture en septembre du « PADEL CAMPUS ARENA »
Brèves
Au 415 rue d’Athènes, un complexe sportif dédié au Paddle ouvrira ses portes en septembre prochain avec : 5 terrains de Padel une salle de danse dédiée aux cours de différentes disciplines (zumba, yoga,..) un espace cross-fit accessible aux personnes qui, venant pour le Padel, souhaitent faire du renforcement musculaire ou des étirements un Club House […]
Posté le 5 juillet 2022
Le SIZIAF en soutien de vos recrutements
En juin 2021 s’est tenu le premier e-salon de l’emploi à l’échelle du Parc. Qualifié de succès avec 32 offres pourvues sur 47 mises en ligne, il sera renouvelé en septembre. Sans attendre, une autre initiative « Industrie Toi » a pris forme ce 29 juin.
Posté le 5 juillet 2022
Une nouvelle activité et déjà des synergies !
Entreprise spécialisée en génie climatique (chauffage, ventilation, plomberie), Frédéric Saint Pol installe son entreprise Hydroline sur le Parc des industries Artois Flandres en acquérant un terrain de 3 000 m2 sur le « Parc Tertiaire Est ».
S'inscrire à la newsletter
Ne manquez plus les informations du Parc Artois-Flandres en vous abonnant


    * Champs obligatoires