Posté le 2 janvier 2024
Pas une mais deux usines Bodycote sur le Parc !
Entreprise

Leader mondial dans le domaine des procédés thermiques, Bodycote fournit à ses clients des services et procédés permettant d’améliorer la performance de de leurs composants métalliques. Le Groupe Bodycote compte plus de 165 sites de production à travers le monde. Vingt-six sont en France et deux d’entre elles sont sur le Parc !

Le traitement thermique inclut un grand nombre de techniques et de de procédés spécialisés qui visent à améliorer les caractéristiques des métaux et alliages et les propriétés de composants traités permettant ainsi d’allonger la durée de vie de ces pièces. Groupe britannique, Bodycote gère, à l’échelon mondial, cette étape clé du processus de fabrication d’un composant métallique. Concrètement, après s’être vu confier la pièce que l’usineur fabrique suivant un plan, Bodycote va traiter la pièce métallique pour lui conférer les propriétés requises comme l’augmentation de la dureté, l’amélioration de la tenue à la fatigue ou la résistance à l’usure…. L’entreprise ne fabrique pas de produits finis mais fait partie de la chaine de vie du métal en proposant cette activité de « traitement thermique » au travers de trois divisions en France : Aéronautique (7 usines), Automobile (7 usines) et Industrie Générale (12 usines) pour de nombreux autres secteurs.

Historiquement, ce traitement vient du maréchal ferrant qui chauffait les fers des chevaux, ainsi que les épées, les armes ou autres ustensiles. Fortes de ce savoir-faire artisanal, ce sont souvent de petites entreprises familiales qui se sont développées dans le traitement thermique. Mais avec l’industrialisation et les normes qualité qui sont entrées en jeu, beaucoup d’entre elles n’ont pas suivi. C’est ainsi que, pour se rapprocher de la Française de Mécanique, Bodycote a racheté une petite entreprise du Parc en 1990 et s’y est installé pour de longues années.

Entreprise spécialisée dans le traitement thermique sous vide et le traitement thermochimique (cémentation, carbonitruration, nitruration), l’usine du 134 Boulevard Sud compte 10 employés. Son dirigeant, David Ortega, y travaille depuis 23 ans. Conducteur de four quand il passait son BTS, il a gravi tous les échelons pour devenir directeur d’usine en 2017.

L’avantage concurrentiel de l’entreprise, qui travaille plutôt les petites pièces, réside dans son délai de traitement et de livraison : traitement effectué et pièces livrées en 3 jours. Son plus gros marché est dans le secteur médical. Le positionnement sur le parc est un atout ; il lui est en effet facile de rayonner largement via des navettes affectées aux principales zones géographiques. Cerise sur le gâteau, Bodycote a aussi su se faire reconnaître des ses entreprises voisines qui travaillent dans les secteurs de l’automobile et du ferroviaire et qui sont devenues clientes.

L’autre Bodycote, situé Avenue de Sofia, se caractérise par un savoir-faire particulier. C’est la seule usine en France qui fait du traitement thermique par induction. Avec ce procédé, il est possible de choisir de chauffer la partie que le client souhaite voir durcir quand les 25 autres usines de Bodycote chauffent la totalité de la pièce.

Pour ne chauffer qu’une partie, un inducteur adapté à la demande est créé. Par exemple, pour des engrenages, ne seront chauffées et durcies que les dents extérieures, car ce sont elles qui ont besoin d’obtenir les caractéristiques de résistance mécanique et à l’usure nécessaires au bon fonctionnement et pour toute la durée de vie de la pièce, alors que le centre, lui, ne doit pas être durci pour conserver ses propriétés d’amortissement.

La particularité du traitement par induction est que les machines utilisées ont besoin d’hommes pour fonctionner. Le traitement nécessite plusieurs manipulations avant que la pièce ne soit terminée. Dans les autres sites, l’opérateur peut enfourner un nombre de pièces important et laisser le four agir, alors que pour le traitement par induction, le travail se fait souvent pièce par pièce.

Sous la houlette de Nicolas Rouquette, arrivé il y a 3 ans à la direction de l’usine de l’Avenue de Sofia, ce sont 25 salariés qui sont à la manœuvre dont 16 personnes en production. Le domaine de l’éolien et du maritime représente 40% du chiffre d’affaires.

A noter : Un cinquième du chiffre d’affaires est réalisé avec des clients de Hollande et de Belgique. Pour ces clients, Bodycote gère le transport des pièces (une rotation, deux fois par semaine) et le sous-traite à Marsy, entreprise présente à La Bassée. Bel exemple de coopération de proximité !

Bodycote en chiffres

Bodycote, boulevard sud : 10 salariés, 1 000m² d’usine (800m² d’atelier et 200m² de bureaux) et presque 10 000m² de pelouse gérée en écopâturage

Bodycote, avenue de Sofia : 25 salariés, 1500 m² d’atelier et 400m² de bureaux

Bodycote France, siège situé à Saint Priest (69): 26 usines, environ 600 salariés

Groupe Bodycote (UK) : plus de 165 sites dans 22 pays, plus de 5 000 employés

Certifications qualité ISO 9001, ISO 14001 (environnement), ISO 45001 (sécurité), IATF 16949 pour l’automobile, EN9100 pour l’aéronautique, ISO 13485 pour le médical

Dernières actualités
Posté le 2 janvier 2024
Un nouveau patron à la tête de Mécanique Services
Entreprise
Spécialisée dans le tournage et le fraisage de pièces en acier, inox, aluminium, laiton etc…  Mécanique Services va entamer un tournant dans son histoire avec l’arrivée de Vincent Rollez à sa tête. Fondée à Billy-Berclau en 1997, dans un garage, par José Gacquières, l’entreprise s’est développée et s’est installée en 2001 dans un local de […]
Posté le 2 janvier 2024
ACC, UNE GIGAFACTORY EN PLEINE EFFERVESCENCE
Entreprise
Alors que le bloc 1 de la gigafactory de cellules de batteries pour voitures électriques vient de lancer sa première ligne de production, les 160 personnes des fonctions supports ont, quant à elles investi, le 10 novembre dernier, le tout nouveau bâtiment tertiaire. Parallèlement, le bloc 2 sort de terre… ACC ne connaît pas de […]
Posté le 2 janvier 2024
Après l’obtention du marché propreté d’ACC, GSF Stella s’installe sur le Parc
Entreprise
Filiale dynamique du groupe GSF, GSF Stella s’installe sur le Parc à Billy-Berclau en louant le bâtiment de SCI GTF Marquion. Cette installation marque un développement significatif pour le Groupe, spécialisé dans le nettoyage industriel depuis 1963.
S'inscrire à la newsletter
Ne manquez plus les informations du Parc Artois-Flandres en vous abonnant


    * Champs obligatoires